BB27000
@BB27000
Sun May 16 18:10:35 +0000 2021

C’était il y a fort longtemps. Dans un atelier quelque part dans un triangle entre Bayonne, Strasbourg, Lille et Brest (oui un triangle à 4 côtés...).

Un drame terrible.

Je vous raconte.

⤵️⤵️⤵️ thread

C’était l’été il faisait très chaud.
Nous sommes dans un immense atelier grand comme plusieurs terrains de foot. Pas loin de 200 agents dispersés un peu partout.

Nous sommes au mois d’août et un homme vient à l’accueil, il veut parler au « directeur ».

Le directeur étant en vacances, c’est son adjoint qui le reçoit dans son bureau.
Un pauvre ventilateur brasse le peu d’air respirable.

L’homme qui entre s’appelle Francis. Et comme dirait ma grand mère, « c’est pas le couteau le plus affûté du tiroir ».

Francis, c’est un voisin qui habite une ancienne maison de garde barrière au bout de l’usine. C’était pas cher à acheter à l’époque.

Il vit là bas avec « la mère Michelle » comme tout le monde l’appelle. https://t.co/Z9DBUfUQUZ

Francis est souvent au bar, il a pas trop de travail, pas trop envie d’en trouver non plus.
Alors il boit souvent un Ricard au PMU du coin, ça passe le temps.

La mère Michelle, c’est le croisement de Jacky Sardou et d’un Pokémon.
1,60m et 120 kilos d’amour. La quarantaine généreuse. Parfois cette brave femme fait des gâteaux pour les gars du bout de l’atelier. https://t.co/Nl6x3TxFPZ

Elle est ronde, et très gourmande. Les gâteaux sont bons et généreux.
Et de temps elle partage tout ça pour ses « gars ».

L’adjoint du directeur s’enquiere de la venue de Francis.

« Ma femme est enceinte ». Dit il d’une voix grave.

Bon dans la tête de l’adjoint, c’est le mode « Balek » qui est engagé. Il est gentil Francis mais en gros, il en a un peu rien à foutre.

Mais là mesdames messieurs c’est le drame.
Francis rajoute: « Elle est enceinte, mais pas d’ moi, elle m’a dit, c’est un d’vos gars ! »

« Et moi je veux pas payer pour ce gosse, faut qu’il paye lui, le vrai père. »

L’amour, l’argent. Francis a des besoins assez matériel.
Et surtout, surtout, il menace de tout balancer au maire et aux journaux.

Bon là, l’adjoint prend les choses en main, demain, Francis aura une réponse. En attendant il faut qu’il rentre chez lui, car l’adjoint il a du taf.

Branles bas de combat, l’adjoint appelle les deux seuls délégués syndicaux qui ne sont pas en congés à ce moment là.

Il leur fait le topo. L’opération « Qui a touché au chat de la mère Michelle » est lancée .

Bon les gars, vous vous démerdez comme vous voulez, mais vous me trouvez qui a trempé là dedans, et vite, je veux une réponse ce soir. C’est que l’affaire est grave.
Si les mamans à la maison apprennent l’histoire, tout le monde peut très vite devenir suspect.

Et dans le gros village qui borde l’atelier, les nouvelles peuvent aller très vite.

Et le Francis peut très vite mettre le foin dans des vies bien réglées.

A peine 3 heures plus tard, retour des deux syndicalistes dans le bureau de l’adjoint.

« Bon on a trouvé des noms, on a une listes d’à peu près 15 agents »
« Comment ça 15 ??? , on a 15 mecs qui ont été là bas ? Avec la mère Michelle? ».

Il a beau faire très chaud, la température de la chemise de l’adjoint transpire beaucoup plus.

« oui chef, mais il y en a que 5 qui peuvent être le père, les autres mettaient des capotes »

« Que 5, sans capotes... »
Le ventilateur du bureau brasse plus grand chose.

L’adjoint se dit que s’il n’était pas déjà assis, ben il se serait assis.
Il n’ose imaginer la scène. Et surtout il se dit qu’il va falloir reprendre les choses en main au fond de l’atelier.

Bon, vous vous démerdez, je veux pas savoir, vous me trouvez un père parmi les 5.

Sur ce, les deux délégués partir rejoindre les troupes.
A mon avis ça devait claquer du fessier lors de la petite réunion qui suivit.

Finalement un vieux garçon, pas marié, sans enfants, fut désigné d’office par les camardes.
L’honneur fut sauf.
On ne sait pas qui a payé Francis.

Comme dit ma grands mère, « La viande c’est toujours sous plastique, sinon tu auras des emmerdes ».

Elle était pragmatique ma grand mère.

PS: bien entendu, cette histoire n’a jamais existé, elle est issue de mon cerveau débordant.
Toute ressemblance avec un événement réel n’est que pure fortitude. 👍

Re PS: désolé pour les fautes. Trop d’émotions sans doutes.

Sun May 16 19:17:42 +0000 2021