diane saint réquier

Ce soir, j’avais un date Tinder, avec un mec, D.
Ça ne s’est pas passé comme prévu et j’ai besoin de lâcher ici ce que je ne lui enverrai sans doute jamais.
//TW//

J’ai passé 30 minutes sous la douche pour savonner chaque centimètre de ma peau et enlever ta putain d’huile à la fraise dont l’odeur a tourné au dégueulasse quand tu as décidé de me pénétrer sans capote, alors que je t’ai dit non clairement, plusieurs fois.

Je me repasse la scène, et je sais que je t’ai dit non. « Pas de pénétration sans capote », « le seul truc qui pénètre ma chatte sans capote, c’est tes doigts », « j’ai super envie de prendre ta queue, viens on met une capote! ».

Tu as esquivé, tu m’as dit que tu voulais juste jouer et te frotter encore. Et tu m’as pénétrée. Sans mon accord. Juste parce que tu pouvais, parce que tu en avais envie.

J’ai été complètement choquée, naïvement étonnée que tu puisses décider que tu t’en fous de mon avis, puisque pour toi c’est « tue l’amour » comme tu m’as dit pour te justifier.

Moi je tremble de dégoût et de choc, et toi tu me dis en boucle que je suis chiante, que je gâche tout, que c’est pas si grave, c’est bon, que puisque je t’ai sucé sans capote, c’est pareil, non? Non.

Tu m’as dit c’est bon, on peut la mettre maintenant, je te répète non, non laisse moi c’est pas cool du tout ce que tu as fait, je me sens super mal.
Tu veux me montrer ton dernier test VIH et je me demande à combien de meufs tu as fait le coup des frottements qui « dérapent ».

Je te dis que je suis sympa, je vais pas te sortir d’articles de loi mais y’a un nom pour ce que tu as fait.

Tu veux que je me calme, que je t’embrasse « au moins un petit bisou » avant de partir.
À nouveau je te dis non, non, mais tu insistes et ton corps est trop près et je veux être dehors sous la pluie.

Jusqu’à la porte tu m’as suivie, pour m’embrasser dans le dos, alors que j’étais devenue complètement mutique. Mais qui fait ça putain?
Je crois que le pire c’est tes messages ensuite. Tu écris comme si tu pensais que je voudrais te revoir?!!! https://t.co/S3vJgxf3dS

Tu me fais vomir, je voudrais effacer cette soirée de ma mémoire, si je te croise je te casse la bouche.
Pourtant c’était bien parti, je te trouvais joli et sexy, j’ai adoré qu’on se chauffe par messages et anticiper notre rencontre.

J’ai beau savoir que c’est pas de ma faute, je me dis que j’aurais jamais du aller direct chez toi, qu’une fille comme moi, open, finalement, on en fait bien ce qu’on veut, hein.

A un moment j’ai eu cette pensée terrible « me voilà donc dans le club des femmes, ça y est j’y suis passée ».
Marre merde merde

Fri Sep 10 00:40:01 +0000 2021