Amnesty France
@amnestyfrance
Wed Jul 31 08:57:39 +0000 2019

Le sujet est grave et nécessite une longue explication.

#JusticePourSteve, on fait le point 👇

Comme vous le savez, l’enquête administrative de l’IGPN n’établit pas de lien entre l'intervention de la police et sa disparition et ne remet pas en cause l’intervention des forces de l’ordre.

Pourtant….

Pourtant, selon le droit international, tout recours à la force doit être strictement nécessaire ET proportionné pour être légitime, qu’il s’agisse d’une riposte ou d’une charge de la police.

Et donc...

Et donc, l’usage de gaz lacrymogènes, de tirs de LBD 40 et de grenades de désencerclement en bordure de Loire, constitue vraisemblablement un usage dangereux et excessif de la force.

Même si…

Même si les forces de l’ordre ont reçu des projectiles, rappelons que l’usage de la force doit être évité dès que d’autres tactiques sont envisageables pour préserver les personnes.

Il est incompréhensible que l’enquête de l’IGPN prenne pas en compte ces questions de proportionnalité et nécessité.

Si on peut poser des questions sur les conditions d’organisation de la fête ou sur les transmissions d’information aux forces de police engagées, il était aussi nécessaire d’interroger les modalités de leur action.

Oui, il est bienvenu que le gouvernement s’engage à faire « toute la lumière » sur le décès de Steve Caniço”, notamment à travers une enquête de l’IGA, afin de pouvoir interroger le rôle de la chaîne de commandement, ce que ne permettait pas l’enquête de l’IGPN.

Mais...

Mais nous devons rester très vigilants pour que justice soit rendue grâce à des enquêtes impartiales et indépendantes.

Pourquoi ?

Car ce drame est emblématique d’une dérive dans le maintien de l’ordre en France ces derniers mois.

Une dérive qui se caractérise par le décès de deux personnes et du nombre inédit de blessures graves dans des contextes de gestion de foules.

Depuis des nombreux mois, nous avons alerté la France sur de nombreux points.

Sur l’importance d’un usage strictement nécessaire et proportionné de la force.

Sur la nécessité d’interdire les grenades de désencerclement, la GLI-F4 et la suspension du LBD40

Sur l’urgence d’appliquer des stratégie de désescalade pour éviter autant que possible le recours à la force.

Après ce drame, les autorités prendront-elles ENFIN la mesure du problème ?

Wed Jul 31 08:57:44 +0000 2019