Guillaume Nicoulaud
@ordrespontane
Wed Apr 18 11:30:34 +0000 2018

Nous sommes en 1966, en face du 1125 de la 16th Street à Washington. Soudain, la porte d’un van garé là depuis un moment s’ouvre et on a juste le temps d’apercevoir un type déposer quelque chose sur le trottoir.

C’est un chat blanc et gris. #Thread https://t.co/towO5UbMDU

Tout commence en 1961, à l’époque où la CIA multiplie les initiatives destinées à espionner l’Union Soviétique et notamment leur l’ambassade à Washington — laquelle était située à l’époque au 1125 de la 16th Street. #CommeParHasard

Or, les gars du Science and Technology Directorate de la CIA — a.k.a. les Sorciers de Langley — ont eu une idée fumante : créer un chat-espion pour écouter discrètement ce que se racontent les russes.

C’est le projet Acoustic Kitty. https://t.co/rxmGURcYrd

L’idée, c’est d’implanter tout un équipement d’écoute dans un vrai chat vivant à une époque où, je le rappelle, les équipements d’enregistrement accessibles au grand public ressemblent à ça : https://t.co/G7ZRuyJowe

C’est-à-dire que ça promet d’être un peu coton.

D’abord, il faut miniaturiser tout l’équipement pour que ça tienne dans un corps de chat puis, il faut trouver un moyen d’agencer tout ça de façon à ce que la bestiole puisse de comporter à peu près normalement.

Ça va leur prendre cinq ans et coûter $10 millions (de l’époque) mais, croyez-le ou non, ils vont y arriver les bougres !

Le schéma technique finalement retenu pour Acoustic Kitty est le suivant : ils vont implanter un micro dans une oreille, un transmetteur et une batterie à la base du squelette et une antenne qui coure le long de la colonne vertébrale. #Si #TrueStory https://t.co/e9qwOpLWYb

Reste donc à en créer un vrai.

C’est une chatte grise et blanche qui va se retrouver sur le billard pendant une bonne heure pour recevoir tout cet équipement high tech.

Incroyablement, l’opération est un succès.

Sauf que, s’il semble qu’Acoustic Kitty ait daigné faire à peu près ce qu’on attendait d’elle en laboratoire, une fois relâchée à l’extérieur, elle s’est comportée….

Bah... comme un chat. #GrosseSurprise https://t.co/szyKBvcqgC

C’est-à-dire que la CIA a découvert tout un tas de propriétés des chats : quand ils s’ennuient ils ont tendance à aller faire un tour ailleurs, ils sont très facilement distraits et, surtout, quand ils ont faim ils partent à la chasse.

Bref, à l’extérieur du labo, Acoustic Kitty ne tient pas en place : au lieu d’exécuter sagement sa mission, elle part se promener, attaque le moindre reflet lumineux et traque sans relâche toutes les bestioles susceptibles d’être croquées. https://t.co/HPk18eKRm8

Du coup, il a fallu mettre en place tout un programme d’entraînement et les Sorciers de Langley ont même essayé de régler le problème des fringales intempestives de l’animal avec… une nouvelle intervention chirurgicale bien sûr.

On ne sait pas du tout comment ils s’y sont pris mais ce qui, en revanche semble avéré, c’est que ça a coûté $10 millions de plus. https://t.co/MMYylhfL9a

C’est ce qui nous amène en cette belle journée de 1966, sur la 16th Street, face à l’ambassade soviétique : Acoustic Kitty est enfin prête pour sa première mission.

Dans un van anonyme bardé d’équipements électroniques dernier cri, une équipe de scientifiques surexcités expliquent — allez savoir comment — à Acoustic Kitty qu’elle doit aller écouter deux types qui discutent sur un banc à l’extérieur de l’ambassade.

Ils ouvrent la porte du van, font sortir la chatte et l’observent avec ravissement se diriger vers la cible en traversant la rue… au moment où un taxi passe et l’écrase. https://t.co/uOsMg7XoRy

Fin de la mission.

En 2013, Robert Wallace, un ancien de la CIA, jurera qu’Acoustic Kitty a survécu, que l’équipe sur place l’a immédiatement récupérée (pour éviter que les soviets tombent dessus) et qu’on lui a retiré son équipement électronique avant de la rendre à la vie civile.

Quant au projet lui-même, les Sorciers de Langley se féliciteront de leur exploit technique mais concluront tout de même que, manifestement, utiliser un chat pour faire de l’espionnage c’est une idée parfaitement stupide.

Le projet sera abandonné en 1967. #Fin https://t.co/RPFK8TnFxV

Wed Apr 18 11:40:33 +0000 2018