Vincent Vantighem
@vvantighem
Thu May 27 11:11:39 +0000 2021

#Bygmalion : De retour devant la 11e chambre pour la suite du procès de Nicolas #Sarkozy et des 13 prévenus impliqués dans le dossier Bygmalion. Reprise de l'audience et du LT aux alentours de 13h30... https://t.co/THguQHCVW8

#Bygmalion : Hier, Franck Attal, le directeur adjoint d'Event & Cie (filiale événementielle de Bygmalion) a été interrogé. En résumé, il a assuré que "tout le monde savait", de "Nicolas Sarkozy à la fille de l'accueil de l'UMP..." ⬇️
https://t.co/hkZb5m7tcZ

#Bygmalion : Aujourd'hui, on continue avec les dirigeants de #Bygmalion. Doivent être interrogés :
- Sébastien Borivent, ex-directeur général adjoint
- Guy Alvès, le fondateur

#Bygmalion : J'ai donc le temps de vous informer que la Princesse Edwige Vincent de Bourbon Pahlavi (partie civile dans ce dossier) m'a remis un courrier en mains propres « prouvant » qu'Arash Derembarsh a bien été son avocat dans ce dossier.

#Bygmalion : Mais qu'il ne l'est plus aujourd'hui. A priori, le litige portait sur l'intérêt de faire citer comme témoins sept personnes de l'entourage de la princesse. (D'après le document remis)
https://t.co/t1FYTqGV3C

#Bygmalion : Pour mémoire au sujet de la constitution de partie civile d'Edwige Vincent de Bourbon Pahlavi ⬇️
https://t.co/eALAAmmy3Q

#Bygmalion : Pour votre complète information, sachez que la princesse nous a indiqué que son cœur est pris et qu'elle est fiancée au Prince Sixte Henri de Bourbon Parme.

#Bygmalion : Le Prince dont le nom complet est « Sixte Ferdinand Marie Ignace Pierre Alfonse Robert Michel François Charles Louis Xavier Joseph Antoine Pie Thadée Jean Sébastien Paul Blaise Stanislas Benoit Bernard Marc de Bourbon », selon sa fiche Wikipédia. #EhOui

#Bygmalion : Pour en revenir à des choses plus terre à terre, sachez que les avocats et les prévenus ont pris place (à l'exception de Nicolas #Sarkozy). L'audience devrait reprendre.

#Bygmalion : Un peu à la manière d'un ouvreur au théâtre, le très sympathique huissier vient d'annoncer que l'audience allait débuter (salué par un "ahhhh") et qu'il fallait couper les portables (conspué par un "ohhhh").

#Bygmalion : L'audience a repris.

#Bygmalion : On attaque cette journée par un petit point d'information sur les sociétés Bygmalion et Event & Cie, sa filiale événementielle. On devrait enchaîner ensuite sur les auditions.

#Bygmalion : La présidente développe la procédure de liquidation qui a touché Bygmalion en juillet 2014. Après une déclaration de cessation de paiements.

#Bygmalion : Evolution du chiffre d'affaires entre 2008 et 2013 (en millions d'euros).
CA : 5 millions en 2008
CA : 7,6 en 2009
CA : 8,3 en 2010
CA : 13,8 en 2011
CA : 26,9 en 2012
CA : 5,5 en 2013 (-68%)

#Bygmalion : « Cet écart [2013 versus 2012] s’explique par le caractère exceptionnel de certaines prestations événementielles en 2012, la perte de contrats de régie publicitaire, le phénomène de contraction des budgets de certains clients », lit la présidente.

#Bygmalion : Caroline Viguier revient sur la parution de l'article du Point sur l'affaire de fausses factures. Dans les quatre mois suivants, la quasi totalité des clients a été perdu et le chiffre d'affaires est divisé par 5.
D'où la liquidation.

#Bygmalion : Sébastien Borivent est appelé à la barre. Il attaque par rappeler son parcours. Etudes de droit + école de commerce. Cabinet de conseil (Ernst & Young) puis France Télévisions où il rencontre Bastien Millot avant d'intégrer Bygmalion.

#Bygmalion : Mains dans le dos, débit rapide, il revient sur son boulot. « Moi, je viens pour la gestion. Je commence par la mise en place d’un outil de gestion avec reporting précis pour les dirigeants et actionnaire. Je supervise les activités de régie publicitaire. »

#Bygmalion : A ce titre, il devait rendre compte aux deux dirigeants de Bygmalion : Guy Alvès et Bastien Millot.

#Bygmalion : Le voilà qui taille des croupières à Bastien Millot. « Un jour, il m’a mis dit : « Tu souris trop ». Quand les gens entrent dans ton bureau, ils doivent avoir peur... »

#Bygmalion : Le prévenu détaille l'organisation interne qui permettait à la société d'engager des dépenses pour payer les fournisseurs et de facturer en parallèle. Process dans lequel Bastien Millot est impliqué. Sauf que ...

#Bygmalion : Sauf que... le prévenu explique que Bastien Millot a souhaité s'extraire de tout ce dispositif au moment de la campagne présidentielle. Comme s'il cherchait à se protéger, ne voulait pas être impliqué dans le système...

#Bygmalion : « [Bastien Millot] souhaite se tenir à distance de l’organisation de la campagne présidentielle. Mais, au moment où il me dit ça, on est avant la demande [de fausses factures] formulée par l’UMP. »

#Bygmalion : Le prévenu continue à charger Bastien Millot. En cause, un mail daté du 24 avril que la présidente (ô joie) décide de projeter.

#Bygmalion : Dans ce mail, Bastien Millot demande à Sébastien Borivent et à Franck Attal de réclamer à l'UMP tous les devis et les tableaux des synthèse des opérations financières...

#Bygmalion : « Demander des devis et des factures alors qu’on a reçu une demande de l’UMP. Alors qu’il a reçu une demande de l’UMP de mettre en place cette fraude, ça colle pas... »

#Bygmalion : La présidente le relance pour savoir si, avec ce mail, Bastien Millot a cherché à se couvrir... Réponse du prévenu à la barre : « C’est un classique de Bastien Millot. Autoritaire et couvrant... »

#Bygmalion : Sur sa chaise, assis dix mètres derrière, Bastien Millot, ne bronche pas pour l'instant. Il doit être entendu demain.

#Bygmalion : Clairement, la question de la fraude est non contestable / non contestée. Le vrai enjeu maintenant, c'est qui était informé. A ce sujet, la plupart se défaussent.

#Bygmalion : Et surtout, la vraie question, c'est qui a eu l'idée de mettre en place ce système de fausses factures. L'instruction n'a pas permis de le savoir. Le procès le révélera-t-il ?

#Bygmalion : La présidente projette un nouveau mail. Où l'on comprend que la situation du groupe Bygmalion était assez critique en 2012.

#Bygmalion : « Situation du groupe assez précaire. On est dans une situation assez fragile », confirme Sébastien Borivent. Où l'on comprend, en creux, que la campagne présidentielle de #Sarkozy a bien "aidé / sauvé" le groupe Bygmalion, cette année là.

#Bygmalion : « On a un gros contrat en cours (présidentielle). Mais la rentabilité n’est pas présente sur toutes les autres activités... », poursuit Sébastien Borivent.

#Bygmalion : Pour l'instant, on tourne autour des finances de Bygmalion. La présidente devrait en venir aux faits réellement après.

#Bygmalion : Où l'on apprend que Sébastien Borivent a imprimé et conservé certains des messages. On sent que les prévenus ont tenté de se protéger un peu à tous les étages dans cette affaire.

#Bygmalion :
15h11 : « S’agissant des faits qui nous occupent… »
On va donc entrer dans le vif du sujet avec Sébastien Borivent.

#Bygmalion : Caroline Viguier est assez intraitable. Elle connaît le dossier (évidemment) sur le bout des doigts. Et elle ne laisse rien passer.

Thu May 27 13:16:08 +0000 2021